Vaincre ses addictions

Lundi 29 mars 2021

VAINCRE SES ADDICTIONS : 3 ETAPES POUR SORTIR DE LA DEPENDANCE

A l’heure où les addictions ont dangereusement augmenté lors des deux confinements, comment éviter de se faire piéger par des dépendances à l’alcool, aux drogues, au tabac . . . ou à des comportements ?

Et surtout comment s’en défaire, quand on a mis le pied dans cette spirale infernale ?

C’est le sujet de ce billet, n’hésitez pas à partager en commentaires, vos remarques ou témoignages !

Quand parle-t-on d’addiction ?

Vous devez savoir une chose : quand bien même nous ne consommons pas de substances telles que l’alcool, les drogues ou le tabac, aucun d’entre nous est à l’abri d’un comportement addictif. Car on peut tous devenir potentiellement dépendant à quelque chose

Les addictions, je le rappelle, sont caractérisées par un comportement incontrôlable, irrépressible et répété

On distingue deux types d’addictions : les addictions aux substances et les addictions dites comportementales

Ces dernières sont entrées dans les définitions des pathologies. Car il est de plus en plus évident qu’il n’est pas nécessaire de consommer une substance pour être addict. Des comportements quotidiens tout à fait anodins, tels que les achats compulsifs, l’alimentation, les écrans, le sexe, etc. peuvent devenir une véritable obsession qui peut s’avérer totalement destructrice

Un mal-être, un malaise, une souffrance : deuil, solitude, tristesse . . . sont la plupart du temps à l’origine des addictions. Et comprendre ce qui a poussé une personne à se réfugier dans une addiction est crucial pour l’aider à se libérer définitivement de ce comportement destructeur

Par ailleurs, les personnes addictes sont tout à fait conscientes des conséquences négatives. Cependant, elles n’arrivent pas à reprendre le contrôle de leur vie

Car on peut réellement devenir esclave de la substance que nous consommons

On peut se retrouver totalement prisonnier de notre comportement

Alors notre cerveau est-il vraiment seul maître à bord ?

Je réponds OUI, car c’est en comprenant et en reprenant le contrôle de notre cerveau humain que nous éviterons les pièges et que nous pourrons nous défaire d’une dépendance

Et ne pas ou ne plus se faire piéger par les addictions, quelles qu’elles soient, voilà tout l’enjeu pour vivre une vie équilibrée, libre et saine

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut agir

Et pour nous aider à nous libérer d’une addiction et reprendre le chemin d’une vie responsable et heureuse, je vous propose de suivre les 3 étapes suivantes

1ére étape : prendre conscience de sa dépendance

Tout le monde court après le bonheur

Or le problème des addictions, c’est qu’elles comblent en apparence ce besoin : s’adonner à une addiction, quelle qu’elle soit, c’est avoir l’impression de se trouver bien, de se sentir mieux

Or il s’agit d’un bonheur éphémère, et surtout trompeur. Car l’addiction crée le manque, le déséquilibre et la frustration

La première étape est donc de s’interroger honnêtement sur son comportement addictif, et d’accepter de le nommer

C’est le premier pas et c’est le plus important !

2éme étape : se trouver une nouvelle addiction positive

L’action motrice du combat contre l’addiction va consister à remplacer sa dépendance actuelle par une addiction positive

Comment ?

Commençons par nous poser les vraies questions, pour définir et déterminer un comportement durable, positif et plus sain

Par exemple, quelle est l’activité, artistique, professionnelle, sportive dont j’ai toujours rêvé et que je n’ai jamais réalisée ?

Si je suis authentique et honnête, suis-je prêt à abandonner définitivement mes objectifs et mes rêves pour cette addiction ?

Suis-je déterminé à me libérer définitivement de ce comportement addict pour me consacrer à mon objectif, à mon rêve, à ma vision ultime ?

3éme : s’entourer des bonnes personnes

Le pouvoir de l’environnement . . .

J’en ai parlé dans mon précédent article, et je vous en parlerai encore de nombreuses fois

Car l’impact de l’environnement est indéniable, en tant « qu’accélérateur ou ralentisseur » dans nos vies

Ceux qui sont bien entourés ont bien moins de difficultés à combattre leur addiction

Car ils ne sont pas seuls, ils se sentent soutenus. Ils ont dans leur entourage des personnes non seulement bienveillantes, mais qui ont également la capacité réelle de les « tirer vers le haut » et de les motiver

A l’inverse, si on évolue dans un milieu composé de personnes qui partagent nos addictions (exemples : écrans, jeux, etc.), il nous sera beaucoup plus difficile de compter sur elles pour nous aider à nous extraire de cette dépendance

Donc choisissons soigneusement ceux qui vont composer « notre groupe de combat ». Et qui vont nous épauler sincèrement dans notre quête d’indépendance et de liberté !

J’espère que cet article donnera de l’espoir à ceux qui subissent et veulent combattre une addiction. On peut tout à fait s’en sortir, si on s’accorde, au départ, la motivation nécessaire pour passer à l’action. Et si on s’entoure de personnes bienveillantes et disponibles, qui nous aideront à reconquérir liberté et sérénité

Vous souhaitez aller plus loin ?

Vous avez besoin d’aide pour passer à l’action ?

Bénéficiez d’une séance découverte sans engagement, avec moi

Je réserve une séance découverte

Et si vous désirez ardemment progresser sur cette thématique, faites-vous un cadeau : offrez-vous une session de 5 ou 10 coachings avec moi

contact@remi-gelain.com

Publié par Rémi Gélain

Créateur de Liberté des Addictions

Un avis sur « Vaincre ses addictions »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s