Vivre au côté d’une personne alcoolique – 2éme partie

Lundi 14 juin 2021

Les 8 clés pour ne pas sombrer à deux

Si vous prenez le temps de lire cet article, cela démontre votre détermination à faire évoluer les choses dans votre vie personnelle et/ou professionnelle

Aujourd’hui, j’ai souhaité aborder un sujet essentiel, vivre au côté d’une personne alcoolique

En effet, le défi majeur de cette situation est de ne pas se laisser “ entrainer “ par la personne dépendante et sombrer à deux

Quelle est l’attitude à adopter ?

Quel est le discours que je dois tenir ?

Comment dois-je me comporter ?

Cet article va vous permettre de comprendre et trouver les réponses que vous cherchez ainsi que celles à donner à la personne alcoolique que vous avez face à vous

Dans ce huis clos, peut s’installer un sentiment de honte qui peut entrainer un isolement jusqu’à aller aux mensonges et à différentes formes de violences, physiques et/ou verbales

Au quotidien, ce peut être un drame, voire un enfer à vivre !

Il n’y a pas de formule magique

A chaque situation, sa solution

Mais surtout des erreurs à éviter !

Je vous explique TOUT !

Vivre au côté d’une personne alcoolique – Les 8 clés pour ne pas sombrer à deux

2éme Partie – Les 4 dernières clés

1ére clé – Soyez un Leader !

Si les addictions créent de la dépendance, on se doit de rétablir de l’autonomie et de retrouver la liberté !

Le fait de ne plus faire partie intégrante de la problématique du comportement addictif et de mener votre vie, cela va fortement inciter la personne addicte à vous rejoindre dans cette nouvelle vie

Partagez tous vos instants de bonheur et de plaisirs !

Ainsi, vous ne ramenez plus toutes les conversations sur l’addiction

Parlez de ce que vous ressentez, vos émotions

Ce sont les seules choses dont vous êtes en contrôle et ce sont les vérités dont vous disposez

Ce que vous exprimez n’est pas perçu comme une “ attaque”, et la personne dépendante n’aura pas à se défendre, de justifier son attitude vis-à-vis de son addiction et se justifier

Retenez que seule la personne addicte doit se donner les moyens de se sauver

Vous n’êtes pas son sauveur et elle n’est pas une victime

Elle peut se comporte comme une victime

Tout cela n’est pas facile à accepter, tout comme le fait qu’une personne dépendante se remette debout seul(e)

2éme clé – Se préparer à une nouvelle vie ! Sans addiction !

Retrouver définitivement la liberté vis-à-vis d’une addiction n’est pas une fin en soi

C’est le commencement pour retrouver un nouvel équilibre qui a été très fortement impacté et mis à mal

La perte de confiance vis-à-vis de la personne addicte à totalement redistribuer la prise en charge des tâches quotidiennes

Tout ça est à remettre en place une fois que la personne dépendante est définitivement libérée de son addiction

Parfois, pour l’abstinent, une rupture conjugale et/ou professionnelle est nécessaire pour, à l’avenir, reconquérir sa place et sa dignité

Quand bien même ce moment de l’abstinence est tant attendu, l’entourage n’y est pas forcément préparé et prêt

3éme clé – Définir l’alcoolique

Être alcoolique ne se définit pas par la quantité d’alcool qui est absorbé, ingurgité mais par la qualité du lien de dépendance et la périodicité de la consommation

Selon Albert Memmi, “ La dépendance est une relation contraignante, plus ou moins acceptée, avec un être, un groupe, une institution idéelle ou réelle ou un objet, et qui relève de la satisfaction d’un besoin ou d’un désir “

Quand bien même certains produits provoquent une certaine et réelle accoutumance physiologique, ce qui est réellement en cause, c’est moins la substance que le lien psychologique qui rend la personne dépendante

L’alcoolique a l’obsession de boire, est en incapacité de contrôler ses pulsions, doit sans cesse augmenter son seuil de tolérance vis-à-vis du produit, et ce qu’il/elle boive de façon chronique ou cyclique

4éme clé – A chacun(e) sa thérapie

A chaque personne, une thérapie adaptée et individualisée

L’offre d’accompagnement est variée

Cela peut aller de la psychothérapie, à la thérapie de couple, à la thérapie familiale, à la thérapie de groupes, à une cure de sevrage ou avec un coach spécialisé dans les addictions

La psychothérapie va permettre au patient de comprendre l’impact de l’alcool dans toutes les problématiques de sa vie

La thérapie de couple et/ou familiale va permettre d’avoir toute la compréhension nécessaire aux blocages, aux interactions qui peuvent faire en sorte que cela encourage, facilite la consommation d’alcool et empêche l’arrêt définitif du comportement addictif

La thérapie de groupe va faire que les échanges, les témoignages des autres participants vont favoriser la compréhension de son propre comportement vis-à-vis de l’addiction

La cure de sevrage est le fait de cesser toute absorption du produit à l’origine de l’addiction

Le traitement peut se faire à domicile comme à l’hôpital et un accompagnement psychologique est nécessaire sur plusieurs semaines

L’accompagnement avec un coach spécialisé dans les addictions va permettre à la personne accompagnée de se comprendre, d’avoir de nouvelles perspectives, de passer à l’action et d’avoir des résultats durables et rapides !

Si vous avez pris le temps de lire cet article jusqu’au bout, c’est que vous êtes déterminé à atteindre vos objectifs et réaliser vos rêves !

Félicitations ! ! !

Pour cela, vous devez PASSER A L’ACTION ! ! !

Vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires et vos impressions

Vous souhaitez aller plus loin, pour vous aider à passer à l’action, bénéficiez d’une séance découverte sans engagement, avec moi

Je réserve une séance découverte

Vous désirez ardemment progresser sur cette thématique, faites-vous ce cadeau de vous offrir une session de 5 ou 10 coachings

contact@remi-gelain.com

Publié par Rémi Gélain

Créateur de Liberté des Addictions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s